L’entretien de la moto est une prestation dont ses principaux organes sont à vérifier. En effectuant l’entretien courant de son 2 roues, on peut faire d’importantes économies puisqu’on peut limiter l’usure et on roule en toute sécurité. L’entretien permet par exemple de réduire la consommation d’huile.

Entretien des motos neuves

Même une moto neuve a besoin d’un entretien appelé rodage. On dit qu’un bon rodage est le secret pour avoir une bonne moto. Le rodage est une période d’adaptation permettant aux pièces mécaniques de la moto de se mettre en place. Bien que tous les éléments de la moto se rodent, c’est surtout les éléments qui sont rattachés au moteur qui nécessite un rodage.

Le rodage est une période d’entretien pour les motos neuves durant lequel le motard ne devra pas exploiter le moteur de son véhicule au maximum de ses capacités. Sa durée varie selon les recommandations du constructeur qui la détermine en fonction des caractéristiques du moteur. Généralement, les constructeurs recommandent 1000 km de rodage.

Entretien régulier d’une moto quelque soit sa cylindrée

L’entretien courant d’une moto est composé de nombreux éléments. Pour prendre soin de son deux-roues, le propriétaire doit toujours privilégier un lavage tuyau et éviter de lavage Karcher qui risque d’endommager les joints de radiateur. Pour entretenir les matières en aluminium et redonner une seconde jeunesse aux matériaux, mieux vaut privilégier les produits comme le belgom alu ou belgom chrome.

Pour la grande majorité des motos équipées de transmission, il faudra vérifier la tension et entreprendre le graissage de la chaîne de transmission secondaire. La chaîne à joint torique est un élément fragile qui mérite un entretien régulier tous les 1000 km au moins. Un entretien de motos passe également par le contrôle des éléments de sécurité.

Prix et fréquences d’entretien d’une moto

Une moto mono ou quadri cylindre, une cylindrée de 50, 125 voire 1800 cm³ a besoin d’un entretien régulier à un intervalle déterminé. On doit entreprendre l’entretien du véhicule de manière régulière même si l’on ne s’en sert pas. Si certains entretiens basiques peuvent être réalisés par soi-même, d’autres révisions nécessitent l’intervention du concessionnaire.

Les plus petits entretiens ne dépassent pas 45 €. La facture pour la révision des 50 000 km atteint 800 €. Si certains constructeurs préconisent l’entretien à 500 km, d’autres proposent une révision à 1000 km. Les intervalles les plus connus sont 6000 km, 12 000 km ou 24 mois, 18 000 km ou 36 mois…