À l’approche de la restitution de la location, certains locataires craignent de se voir demander de payer les éventuels dommages subis par le véhicule. Le crédit-bail avec des mensualités d’un montant dérisoire s’avère-t-il finalement beaucoup plus cher ? Pour l’anticiper immédiatement, dans la grande majorité des cas, cette inquiétude n’est pas fondée et la restitution du véhicule se fait sans problème. Et si vous prenez nos conseils à cœur, vous êtes en sécurité.

Bon à savoir : les traces normales d’utilisation ne sont pas des dommages

Aucun concessionnaire ne s’attend à recevoir une nouvelle voiture immaculée lorsqu’il rend un véhicule loué de trois ans ayant généralement 30 000 à 60 000 kilomètres au compteur. Les traces tout à fait normales de la vie automobile quotidienne qui ne peuvent être évitées même avec tout le soin nécessaire telles que de légères traces d’utilisation sur les jantes ou de petites rayures sur le véhicule sans dommage plus profond de la peinture sont pratiquement déjà incluses dans le prix et ne sont bien sûr pas facturées séparément au locataire. Le contrat de location doit être bien étudié. 

Maintenir le véhicule en bon état

Ne vous inquiétez pas, vous n’avez pas à vous rendre au lavage de voiture tous les samedis matin et à polir le véhicule à la main avec amour. Toutefois, il est important que vous respectiez les intervalles d’inspection et d’entretien du fabricant. Faites remplacer les pièces défectueuses ou usées du véhicule dès que possible. Cela permet de se prémunir contre les dommages indirects et de préserver la valeur de la voiture. Si vous ne laissez pas un “retard de réparation” s’accumuler au départ, vous n’aurez pas le problème de faire (et payer) plusieurs choses à la fois à la fin de la période de location. Pensez aux pneus, s’il est prévisible que la bande de roulement ne répondra de toute façon pas aux exigences de retour à la fin du bail, il est conseillé d’acheter des pneus neufs à l’avance. Vous conduirez mieux à tous égards. N’hésitez pas à voir les détails dans votre contrat de location. 

Un must absolu : le nettoyage à grande échelle avant le retour

Il en va de même pour les voitures, la première impression compte. Chaque concessionnaire est heureux de récupérer une voiture propre et sans bavure, sans décharge roulante avec des emballages de fast food vides sous les sièges. Avant de rendre le bail, assurez-vous donc de bien nettoyer l’intérieur et l’extérieur.

Si vous ne souhaitez pas utiliser vous-même un aspirateur et un chiffon de polissage, vous pouvez également faire réviser votre voiture par des professionnels. On trouve des services de cosmétique automobile dans presque toutes les villes. Les résultats sont souvent étonnants : les sièges en tissu ou en cuir, les tapis de sol et les pièces en plastique à l’intérieur sont presque comme neufs après un traitement professionnel, et la peinture brille également d’une nouvelle splendeur. Un effet secondaire positif, le dealer peut être plus enclin à fermer les yeux sur une égratignure.

Réparer les petits dégâts à l’avance

En parlant d’éraflures, si votre voiture de leasing présente un défaut majeur, vous pouvez envisager de faire réparer vous-même les dommages avant de la rendre. En particulier dans le domaine de la réparation dite “intelligente”, il existe de nombreuses possibilités de faire réparer les dommages causés aux pièces en tôle et en plastique de manière peu coûteuse, professionnelle et rapide sans avoir à remplacer des parties entières de la carrosserie. Souvent, cela peut être fait en même temps que la remise à neuf du véhicule. Toutefois, vous devez vous renseigner à l’avance pour savoir si la réparation prévue répond également aux exigences du bailleur. Ces détails sont mentionnés dans le contrat de location. 

Prenez votre temps le jour du retour

Ne vous laissez pas mettre sous pression par le temps lors de la restitution du bail et surtout ne le signez pas à la hâte. Cela est particulièrement vrai lorsqu’il s’agit de dommages ou de défauts éventuels. Prenez quelques photos directement avant de remettre la voiture (ce n’est pas mentionné dans le contrat de location). Si quelque chose n’est pas clair, prenez le temps de lire les documents en détail et vérifiez-les si nécessaire. S’il y a quelque chose que vous ne comprenez pas ou dont vous n’êtes pas sûr, n’hésitez pas à le demander au concessionnaire. Il se fera un plaisir de répondre à vos questions. Une procédure de retour équitable et transparente est également dans son intérêt. Après tout, il veut vous garder comme client à long terme.