Conseils pour obtenir son permis de conduire

permis de conduire

Examen souvent redoutable, coûteux et parfois difficile à obtenir du premier coup, le permis de conduire est une épreuve obligatoire pour conduire tout type de véhicule motorisé. Il existe plusieurs catégories de permis de conduire pour tout type de véhicule (voiture, camion, bus, moto…). Découvrez quelques conseils pratiques pour bien se préparer avant le jour j !

L’examen du permis de conduire

L’examen du permis de conduire comprend d’abord un examen théorique, l’examen du Code de la Route, vérifié par une série de 40 questions sur l’éthique citoyenne, la conduite, le marquage et la législation. Lorsque l’examen théorique est favorable (moins de 5 fautes) le candidat peut commencer ses heures de conduite. 5 essais sont valables pour les deux examens. Si le candidat échoue au bout du 5ème essai, il est obligé de se réinscrire et de tout recommencer. Un examen médical psychophysique sera effectué à chaque renouvellement du permis de conduire. Il est possible de faire de la conduite accompagnée dès l’âge de 16 ans, ce qui permet de réduire la période du permis probatoire de 3 à 2 ans.

L’obtention du permis de conduire

Dès l’obtention permis de conduire, il est obligatoire d’avoir l’autocollant A à l’arrière de la voiture indiquant que vous êtes apprenti conducteur. Cet autocollant est obligatoire pendant les 3 premières années d’obtention du permis et seulement pendant 2 ans pour les candidats ayant fait de la conduite accompagnée. Si vous résidez un certain temps en dehors de l’Europe, le permis français peut suffire pour conduire temporairement dans certains pays. Cependant, certains pays demandent un permis de conduire international en plus du permis de conduire français. La demande d’échange de permis de conduire s’effectue auprès de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés.

Les attentes

Les attentes de l’examen sont basées sur 9 compétences notées de 0 à 3. L’inspecteur évaluera l’installation au poste de conduite, les vérifications intérieures et extérieures du véhicule, la manipulation des commandes et le fonctionnement du véhicule, la prise d’informations, le respect des limitations de vitesse, le respect de la réglementation, la communication avec les autres usagers, le positionnement sur la chaussée ainsi que les distances de sécurité. 3 compétences complémentaires relatives à l’autonomie du conducteur et à la conscience du risque sont évaluées sous forme de questions orales et notées entre 0 et 1. Les candidats peuvent obtenir 2 points de bonus s’ils ont une conduite respectueuse de l’environnement et un comportement courtois au volant. L’épreuve du permis de conduire dure environ 30 minutes. Pour que l’examen soit favorable, le candidat doit obtenir au minimum 20 points sur 32. Les erreurs comme un refus de priorité, un abus de courtoisie, prendre un sens interdit sont considérées comme faute éliminatoire.

Préparation la veille de l’examen

Souvent considéré comme angoissant, le permis de conduire demande une bonne préparation mentale la veille de l’examen. Les études révèlent qu’une grande partie des échecs au permis sont dues au stress et parfois à l’amoxophobie. Les moniteurs préconisent souvent de bien dormir la veille, d’avoir un repas équilibré, de pratiquer une activité physique (un jogging, par exemple) de s’éloigner de tout facteur porteur de stress et de bien déjeuner le jour j. L’examen du permis de conduire est aussi basé sur la confiance en soi. Si le candidat a su faire ses preuves, le moniteur pourra l’inscrire à l’examen pratique. Pensez à apporter tous les documents le jour de l’examen comme votre convocation, votre carte d’identité, une enveloppe affranchie avec nom, prénom et adresse, un justificatif d’obtention de l’ETG correspondant à l’obtention de l’examen du code de la route.

Bien connaître le circuit

Le circuit correspond aux zones dans lesquelles l’inspecteur peut vous évaluer. C’est pourquoi, il est très important de vous y rendre à plusieurs reprises quelques semaines avant l’examen. Le moniteur a pour rôle de vous préparer à l’examen dans les meilleures conditions. Il est conseillé de repérer les « pièges » comme les priorités à droite, les cédez-le passage, les rues à double sens de circulation, les sens interdits… Les moniteurs préconisent souvent un “examen blanc” du permis, quelques jours avant. Il est important aussi d’être au point sur les vérifications intérieures et extérieures du véhicule car ces questions sont susceptibles d’apporter des points supplémentaires.

L’examinateur

L’examinateur ne souhaite pas vous faire échouer, il vous accompagne dans la réussite de votre examen. C’est pourquoi, il est important de rester attentif à ses consignes. Parmi les erreurs les plus courantes du permis de conduire, les candidats inversent souvent la gauche et la droite lorsque l’examinateur indique la direction à prendre. Il ne s’agit pas d’une faute éliminatoire, mais il est conseillé de ne pas la reproduire plusieurs fois. Le jour de l’examen de conduite, les candidats doivent mettre en pratique leurs connaissances du Code de la route et être en mesure d’appréhender l’environnement dans lequel ils se trouvent. Il est fortement conseillé d’anticiper chaque consigne en restant attentif au comportement des usagers tout au long de l’examen. Ne prenez pas chaque remarque de l’examinateur comme une faute éliminatoire. Ses remarques doivent être perçues comme des conseils. C’est pourquoi il est important de les appliquer pour lui montrer que vous les avez bien comprise.

Publié le
Catégorisé comme Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *