La climatisation dans le véhicule n’est plus un luxe et on la trouve même dans de nombreuses petites voitures. Surtout en été, lorsque les températures sont chaudes, il procure une agréable fraîcheur et un style de conduite détendu. Toutefois, il est important de garantir un bon fonctionnement pour qu’un refroidissement efficace puisse avoir lieu. Toutefois, un système de climatisation ne se contente pas de fournir de l’air froid, mais peut également veiller à ce que les fenêtres ne s’embuent pas en automne et en hiver. Un filtre intégré protège également les occupants de la poussière.

Refroidissement rapide

Lorsqu’il fait très chaud en été, le système de climatisation doit permettre de refroidir l’habitacle le plus rapidement et le plus efficacement possible, car la conduite par temps très chaud non seulement assure le confort, mais aussi déconcentre le conducteur et ralentit donc son temps de réaction. Avant de commencer le voyage, vous devez ouvrir complètement les fenêtres et les portes pendant un court instant pour permettre à l’air surchauffé de s’échapper. Lorsque vous commencez à conduire, vous pouvez alors régler la climatisation au niveau le plus bas. Lorsque toutes les fenêtres sont refermées, vous pouvez régler la température souhaitée (dans le cas d’un climatiseur automatique). En fonction de vos sentiments, on vous recommande une sélection dans la fourchette de 20 à 24 degrés. Si l’intérieur de la voiture est très chaud, comme lorsque l’on se gare sous un soleil de plomb en vacances, la climatisation doit être réglée au départ sur de l’air recyclé. Après quelques kilomètres de conduite, il peut alors être remis à l’air libre depuis l’extérieur. Cependant, la climatisation ne fonctionne pas seulement très bien par temps chaud. Même si les fenêtres s’embuent de l’intérieur, cela est absolument utile et assure une vue dégagée vers l’extérieur. En outre, une déshumidification est effectuée, ce qui garantit que les fenêtres ne s’embuent pas à nouveau.

Le confort grâce à la climatisation automatique

Si vous êtes propriétaire d’un système de climatisation automatique, vous avez le grand avantage de pouvoir régler très facilement la température souhaitée. En revanche, dans le cas d’une version manuelle, un réajustement est souvent nécessaire pour maintenir la température optimale. En outre, beaucoup de ces modèles ne fonctionnent pas à l’abri des courants d’air, les températures étant souvent dissimulées. Il est possible d’y remédier avec un thermomètre d’intérieur, qui offre un degré de précision élevé. Les versions avec affichage numérique sont particulièrement confortables. Il convient toutefois de noter qu’un climatiseur ne doit jamais être réglé trop froid, car cela peut nuire à la circulation humaine. Une différence entre la température extérieure et intérieure ne devrait idéalement pas dépasser six degrés. De plus, si possible, vous ne devez pas régler la soufflerie froide exactement dans la direction du corps, car cela sollicite beaucoup les muscles et peut provoquer des crampes.

Prolonger la durée de vie

Comme un système de climatisation est un système complexe, il doit fonctionner correctement le plus longtemps possible, car des coûts élevés peuvent rapidement survenir en cas de dysfonctionnement ou de défaut. Pour y parvenir, il est essentiel que vous accordiez toujours une grande importance à un fonctionnement correct. Avant de terminer un voyage, le climatiseur doit être éteint environ 5 minutes avant. En outre, il doit toujours y avoir suffisamment de liquide de refroidissement disponible pour assurer un refroidissement efficace. En outre, il ne doit être utilisé qu’en cas de nécessité réelle, car cela augmente la consommation de carburant et les émissions de CO2 de la plupart des véhicules. Cependant, il est important d’allumer la climatisation régulièrement, même en hiver, afin que toutes les pièces restent opérationnelles.

Entretien régulier

Pour un système de climatisation, il est logique de l’entretenir régulièrement, car l’évaporateur intégré, en particulier, constitue un terrain propice à la prolifération des champignons et des bactéries. Il est également important de changer le filtre d’habitacle à certains intervalles, et il est recommandé de le faire tous les 15 000 kilomètres. La désinfection de l’évaporateur peut également aider à prévenir les dépôts. Comme l’ensemble du système est toujours sous pression, les composants tels que le compresseur, le détendeur et le condenseur doivent être vérifiés lors d’une inspection, car ces pièces sont sujettes à l’usure. Seule une inspection régulière et une manipulation correcte du système de climatisation peuvent garantir un fonctionnement fiable pendant de nombreuses années. Et il n’est pas toujours nécessaire d’utiliser le refroidissement actif, car dans certaines situations, il suffit aussi d’ouvrir un peu la fenêtre.