Choisir ses gants de moto pour l’hiver n’est pas toujours chose aisée quand une multitude de produits sont proposés et quand les matériaux qui les composent sont inconnus au bataillon. L’été étant derrière nous, il est temps de commencer à se pencher sur le sujet et de déterminer quels sont les meilleurs gants de moto testés pour la période hivernale arrivant.

Différence de fabrication entre des gants d’hiver et d’été

Tout d’abord, il est intéressant de se pencher sur la structure d’un gant de moto</a>. La protection qu’ils procurent diffère en fonction de la structure des gants propres aux compagnies qui les fabriquent mais aussi aux matériaux à partir desquels ils sont conçus.

Il y a de nombreuses différences entre des gants d’hiver et d’été, parmi lesquelles des disparités dans la structure ou dans le choix des matériaux utilisés. Les variations qui seront traité dans cet articles portent sur les différences entre les gants d’hiver entre eux.

Les meilleurs structures et matériaux

Les matériaux des gants étaient auparavant fait en cuir de vachette ou de chèvre, mais ont progressivement été remplacés par des matières textiles et synthétiques qui sont reconnues plus souple, légères, avec des meilleures coutures et avec un prix moins élevé. Ces matériaux se sont rapidement imposés comme étant les nouveaux standards. Concernant les structures, la plupart des gants de moto d’hiver ont une doublure en matériau synthétique, pour ne pas gêner les mouvements et ne pas abîmer le gant lorsqu’il est retiré. De plus, il faut savoir que des gants disposant de manchettes avec serrage double (à l’aide d’un velcro) est souvent indiqué comme étant normal en hiver. Les gants d’hiver sont aussi bien coqué afin de garantir une sécurité optimale, ne passez donc pas à coté de ce genre de caractéristiques.

Les structures différentes

L’anatomie des gants de moto d’hiver sont souvent sensiblement les mêmes: la plupart d’entre eux sont conçu selon la même logique. En partant de l’intérieur il y a :

● la doublure : souvent en matériau synthétique, elle évite à la main de trop rentrer en contact avec l’isolant et avec le revêtement extérieur

● l’isolant : il isole la doublure pour que la chaleur soit maintenue dans le gant tout en y apportant une certaine épaisseur (en plus d’une protection supplémentaire)

● la membrane : Elle assure un rôle d’étanchéité pour libérer la transpiration tout en maintenant la chaleur. Elle a un rôle intermédiaire entre l’isolant et le revêtement extérieur.

● le revêtement extérieur : comme son nom l’indique, le revêtement extérieur du gant s’occupe davantage de la protection (à l’inverse de la doublure intérieure qui assure le confort) et s’applique à rendre totalement imperméable le produit final

Les matériaux des gants d’hiver

Il n’est pas ici question de parler du cuir qui est déjà connu de tous. La plupart des matériaux qui recouvrent ou font partie de la doublure dans gants d’hiver (comme d’été d’ailleurs) sont principalement textiles ou synthétiques, et ce pour de multiples raisons. Le polyester, par exemple, est à la fois résistant et respirant tout en étant idéal pour les manipulations de précision. Il existe aussi le Gore-Tex, qui est une membrane high-tech à la fois imperméable à l’eau tout en laissant passer la vapeur d’eau. Ce matériau est très prisé pour confectionner des objets sportifs, notamment l’intérieur de certaines paires gants pour motos d’hiver. Le polaire est quant à lui souvent prisé pour la doublure agréablement matelassée et moutonneuse qu’elle apporte aux gants (en plus de garantir un maintien de la chaleur des mains). Il existe évidemment de nombreux autres matériaux, dont certains propres aux marques qui les conçoivent.

Conclusion

Quand il fait froid, bien choisir ses gants de moto d’hiver est primordial si l’on veut garder ses doigts au chaud. Sélection une bonne paire ayant fait l’objet de tests sur la route, ayant un public reconnaissant quant à la solidité du produit est essentiel. Alors n’attendez plus, choisissez la taille qu’il vous faut, trouvez les promos disponibles (rien n’est gratuit) et passez commande. La route s’offre à vous !