Les motards les plus chevronnés utilisent leurs motos du matin au soir, 7 jours sur 7 durant toute l’année. Il est tout à fait normal qu’ils souscrivent une assurance classique. Obligatoire, celle-ci couvrant généralement la responsabilité civile, les garanties contre le vol ou encore une garantie contre les incendies. Mais il se peut également que la moto ne soit utilisée que très rarement, peut-être une ou deux fois toutes les deux semaines, ou même occasionnellement, le temps d’une compétition. Dans ce cas, souscrire à une assurance moto temporaire pourrait constituer la meilleure solution. Quand souscrire une assurance moto temporaire ? Comment le faire ? Quels sont les inconvénients de ce type d’assurance ?

Quand adhérer à une assurance moto provisoire ?

L’assurance temporaire moto est destinée aux motards occasionnels. Par exemple, ils empruntent la moto à un proche, qui importent ou exportent celle-ci à l’étranger. l’assurance couvre donc juste le trajet, jusqu’à l’arrivée à destination du matériel roulant. Ou encore, elle court juste le temps d’une exposition des motos de collection pendant un rallye ou un salon d’exposition. L’assurance moto temporaire n’est donc valide que pour une période limitée entre une journée à 90 jours, selon les besoins de l’assuré et les conditions de la compagnie d’assurance. Certaines des ces dernières peuvent effectivement limiter la couverture pour une durée d’un mois. Ce type de contrat d’assurance est destiné aux conducteurs qui partent en vacances avec seulement une assurance moto garage au tiers comme couverture, et qui souhaitent être mieux protégé pour le trajet. Il est aussi fait pour ceux qui n’utilisent leurs deux-roues que pour une certaine période de l’année, généralement durant les vacances. Il sert aussi pour ceux qui vendent et achètent leurs motos à l’étranger, et dont le voyage pour le rapatriement dure moins d’un mois. Plus d’informations sur assurance-voiture-temporaire-provisoire.com.

Comment souscrire une assurance moto temporaire ?

Elle n’est toutefois destinée qu’aux deux roues dotées d’une cylindrée comprise entre 126 et 750cc. Sont donc excluent les scooters, les motos légères, les cyclomoteurs et autre véhicule motorisé de plus faible puissance. Pour pouvoir bénéficier de l’assurance moto occasionnelle ou temporaire, il faut être âgé d’au moins vingt et un ans, avec une expérience au guidon d’au moins deux ans. Les démarches administratives pour la souscription sont très simples. Les documents classiques comme le permis de conduire correspondant, la carte grise de la moto ainsi qu’un relevé d’informations du souscripteur sont requis. Éventuellement, une attestation sur l’honneur mentionnant éventuellement les cas de sinistres peuvent être demandés à la souscription. Toutefois, l’offre pour une assurance temporaire moto n’est pas destinée à tout le monde. Toute personne ayant des antécédents en termes d’infraction, quelle qu’en soit la raison, se verront refuser ce type de contrat. Ceux qui se sont fait retirer, annuler ou suspendre le permis de conduire durant les 5 ans précédant leur demande de souscription à une assurance moto temporaire auront la même réponse.

Quelles garanties pour une assurance moto occasionnelles ?

Conçue pour un usage de courte durée, le plus souvent durant la période estivale, les garanties pour une assurance provisoire peuvent varier selon la compagnie. Elles sont toutefois très limitées, pour ne représenter que le strict minimum imposé par la loi. Seules les garanties responsabilité civile pour les éventuels dégâts que vous pourriez causer aux tiers, et la protection civile ou protection juridique seront disponibles. Les autres garanties, dont les garanties corporelles, l’assistance en cas de panne, les garanties équipements ainsi que l’assurance tous risques seront optionnelles et payantes. Elles dépendent des besoins spécifiques du conducteur, et des conditions de sa compagnie d’assurance. Au terme du contrat, la résiliation s’effectue automatiquement, il n’exige pas de procédure particulière.

Quels sont les inconvénients ?

En termes de prix, le montant de la prime sera calculé en fonction de différents facteurs. Le profil de l’assuré, notamment son âge et celui de son permis, la marque, le modèle, l’année ou la cylindrée du véhicule à assurer, et aussi la nature de l’utilisation constituent les bases. Ainsi, l’assurance temporaire moto présente des avantages comme des inconvénients. Ce genre d’assurance permet effectivement de faire des économies en termes de frais d’assurances pour les motos qui ne roulent que très rarement. Toutefois, il arrive que le souscripteur soit dans l’obligation de prolonger la durée du contrat d’assurance temporaire. Dans un tel cas, le tarif peut s’avérer très élevé et peut coûter bien plus cher qu’un contrat d’assurance dite classique. En termes de bonus ou autres privilèges, ce type d’assurance ne permet pas non plus de les cumuler. Contrairement à un contrat d’assurance moto classique, il faut cumuler au moins 10 mois d’assurance temporaire successifs pour en bénéficier. Pour éviter les erreurs, il est toujours conseillé de faire des comparaisons entre plusieurs compagnies. De nombreux sites en ligne permettent aujourd’hui de bien comparer plusieurs compagnies, selon les polices d’assurance et le rapport qualité/prix.