Vous en avez eu un aussi ? Probablement parce que le scooter électrique pour adultes est le cadeau vedette de ces dernières années. On l’a souvent vu à l’occasion d’anniversaires, de noël et de toutes sortes de célébrations. Pourquoi ces dispositifs se répandent-ils dans les rues et quelles sont les options qui s’offrent à vous si vous n’en possédez pas encore ? La raison est simple, la vie dans les villes nous conduit irrémédiablement vers des moyens de transport alternatifs.

Les avantages de l’utilisation du scooter électrique

Le scooter électrique est écologique, efficace sur de courtes distances et apporte une réponse aux problèmes de mobilité des grandes villes. Bien que son utilisation implique quelques inconvénients mineurs, comme le fait de contourner les bordures de trottoir sur ceux qui sont dépourvus de rampe, les nids de poule ou la furtivité, qui constitue un danger pour les piétons distraits.

Si vous n’êtes pas encore utilisateur de ces scooters, mais que vous l’envisagez, vous pouvez faire deux choses :

Soit, vous utilisez un service de location, soit vous en achetez un. En effet, si vous préférez louer dans certaines villes, il existe des services de location de scooters électriques qui fonctionnent généralement de la manière à ce que les entreprises les distribuent dans toute la ville. De son côté, le client localise celui qui est le plus proche de lui grâce à une application qu’il a téléchargée sur son portable. Pour cela, le déverrouillage du scooter se fait à partir du smartphone via une application spéciale servant d’interface (entreprise/client). De ce fait, lorsque le client arrive à destination, l’entreprise verrouille le scooter et fait payer tant de centimes par minute d’utilisation ou un tarif fixe par jour. De plus, le scooter est pratique et simple, vu que vous n’avez pas à vous soucier de transporter le scooter lorsque vous n’êtes pas dessus, comme lorsque vous prenez le métro, ou de le recharger.

Les éléments à prendre en compte lors de l’achat d’un scooter

Préférez-vous avoir votre propre scooter électrique, mais on ne vous en a pas donné un ? Si vous souhaitez en acheter un, il peut être difficile de choisir un modèle. La variété est très large. Ces éléments vous aideront à décider :

La Puissance : Avec 350W, vous aurez suffisamment de puissance pour rouler à la vitesse autorisée, entre 25 et 30km/h. Toutefois, si la route que vous empruntez habituellement comporte des collines, n’en achetez pas une de moins de 500W. Les plus puissants, avec des moteurs de 2 000 W, vous permettront d’aller plus vite (inutile si vous ne pouvez pas courir beaucoup) ou de couvrir de plus longues distances. Dans le temps, entre 30 et 80 minutes. Les piles au lithium offrent une plus grande autonomie.

Un poids supportable : Si différentes personnes vont l’utiliser, il faut tenir compte du poids de la plus grosse. Si vous allez monter deux personnes ensemble, soi-disant deux adultes ou un adulte et un enfant, il faut tenir compte de la somme du poids des deux. Le plus courant est qu’ils supportent entre 70 et 120 kg.

Temps de chargement : certains sont chargés en 2 heures et d’autres prennent jusqu’à 8. Si vous le mettez en charge la nuit, il n’y a pas de problème, mais si vous utilisez le scooter de manière très intensive et que vous devez le recharger, par exemple, à midi, parce que vous en avez à nouveau besoin l’après-midi, c’est une caractéristique importante.

Il existe des appareils qui sont bons de 300 à 1 500 euros, bien qu’il y ait aussi des appareils moins chers et d’autres plus chers. Tout dépend des caractéristiques dont vous avez besoin. Autres : peuvent-ils être pliés ? Si oui, quel est leur poids, car vous devrez probablement le déplacer plié à un moment donné. Ils pèsent généralement environ 10 kg. Ont-ils des roues anti-crevaison ? Dans ce cas, l’amortissement est pire. Ont-ils un siège ?

Vous avez déjà votre scooter, comment vous déplacez-vous avec ?

Cela dépend de la ville où vous vivez. La direction générale de la circulation (DGT) travaille sur la réglementation de la circulation des scooters électriques. En attendant, chaque ville applique ses propres règlements. Par exemple, en Espagne, le premier à le faire, celui qui est également le plus grand, était Barcelone. Dans cette ville, il est obligatoire de ne pas rouler sur le trottoir, mais seulement sur les pistes cyclables. Ne pas rouler à plus de 30 km/h. Avoir plus de 16 ans. Porter un casque et des éléments réfléchissants. Souscrire une assurance responsabilité civile. Entre autres, Madrid, et d’autres villes comme Valence ou Grenade, ont également une réglementation municipale sur l’utilisation des scooters. Les avantages de ce moyen de transport sont indéniables, mais vous devez également tenir compte des risques associés. La DGT tente d’accélérer le processus de réglementation après les premiers accidents causés par des scooters électriques, les plus graves étant la mort d’un conducteur heurté par un camion et d’une femme âgée écrasée par un scooter.