La portée exacte d’un contrôle technique d’un véhicule dépend de divers facteurs tels que le le modèle, le moteur, la première immatriculation et le kilométrage. Cependant, il y a certaines tâches standard qui sont toujours effectuées par l’atelier lors d’une visite.

Vérification du système d’éclairage

L’ensemble du système d’éclairage est testé par un personnel du centre contrôle lors de la visite technique. Le contrôleur effectue la vérification des feux de détresse, des feux de freinage, les feux de recul, des antibrouillards et de l’éclairage de la plaque d’immatriculation.

Contrôle des liquides divers

Le niveau et l’état de l’huile moteur sont vérifiés pendant les contrôles techniques.. En général, l’huile et le filtre à huile doivent être changés par le propriétaire pour garder le véhicule en parfait état. En outre, les niveaux de liquide de lave-glace, de liquide de refroidissement du moteur, d’huile de servo ou d’huile hydraulique et de liquide de frein sont vérifiés . Pour assurer l’entretien efficace de votre automobile, vous pouvez les vérifier de manière périodique.

Test des freins

Le proces contrôle inclut aussi la vérification de la puissance de freinage des 4 roues. Une inspection visuelle des conduites de frein est également effectuée. Si le centre contrôle constate des défaillances, vous serez sanctionné. Si vous constatez un problème avec vos freins avant le contrôle technique, faites des réparations.

Visionnage des pneus

Les pneus sont contrôlés pour détecter les fissures ou les bosses. L’atelier qui s’occupe du contrôle technique véhicule détermine également si la bande de roulement est encore suffisante et si la pression des pneus est correcte. La roue de secours – si elle est présente – est également vérifiée.

Diagnostic électronique

Un dispositif de diagnostic est utilisé pour vérifier l’électronique de bord afin de détecter d’éventuelles défaillances. L’état de la batterie est également contrôlé. Les conduites dans le compartiment moteur sont également inspectées visuellement.

Test du groupe d’instruments et du pare-brise

Tous les affichages tels que le tachymètre, l’indicateur de vitesse, l’odomètre, etc. sont aussi testés. S’ils ne sont plus pleinement fonctionnels, ils doivent être réparés ou remplacés, car ils orientent le conducteur lors de la circulation.

Les pare-brises sont également vérifiés pour voir s’ils sont endommagés ou non. Le fonctionnement du système d’essuie-glace des vitres avant et arrière est autant vérifié.

Contrôle du moteur et entraînement

Une inspection visuelle permet de déterminer s’il y a des fuites dans le moteur, la transmission, le carter d’huile ou le système d’échappement. Le mécanicien vérifie également l’état des courroies trapézoïdales et des courroies de distribution. Les bougies de préchauffage et les bougies d’allumage sont également examinées de plus près pour voir s’il y a une détérioration ou non.

Un essai de conduite du véhicule

Le contrôleur effectue souvent une conduite après la fin des travaux pour s’assurer que tout fonctionne comme il se doit.

Combien coûte une inspection ?

Le coût final des contrôles techniques dépend d’un certain nombre de facteurs. Premièrement, il est décisif de savoir si l’inspection est petite ou grande, c’est-à-dire si la visite technique est effectuée après un an ou seulement au cours de la deuxième année. Cependant, le prix dépend du nombre de pièces usées et de l’état du liquide. Si les liquides doivent être remplis et que certaines pièces doivent être remplacées, les coûts d’un contrôle technique augmentent en conséquence. Il est à noter que les coûts des liquides sont calculés séparément par l’atelier, il est donc difficile de déterminer à l’avance les coûts d’une inspection.

La validité du certificat de la visite technique est de deux ans. En cas de défaillances majeurs avant l’inspection, le propriétaire sera dans l’obligation de réaliser des réparations.