Classique, sportive ou élégante, la BMW est la voiture allemande qui fait des ravages depuis des décennies. Les voitures de la marque BMW font en effet partie des voitures les plus robustes et les plus faciles à entretenir dans le monde. Alors, pour réaliser des économies pour quoi ne pas acheter la voiture de vos rêves en occasion ? Mais comment faire pour dénicher les meilleures voitures bmw occasion ?

Éviter les arnaques : acheter une occasion BMW chez un professionnel

Certes, depuis que la technologie prône dans le monde des affaires, les échanges et les achats sont devenus plus faciles en utilisant internet. Mais attention aux mauvaises surprises. Les charlatans sont dans la vie réelle et sur internet. Alors que faire pour éviter l’arnaque ? La réponse est simple : privilégier l’achat chez les concessionnaires professionnels de BMW. Négocier de particulier à particulier semble toujours plus facile et le prix est plus attractif. Mais il ne faut pas oublier que l’achat entre particuliers d’une bmw occasion ou d’une bmw neuve est sans garantie. Petite info : En cas de litiges avec le vendeur, les recours sont également restreints. Donc, si vous souhaitez acheter une BMW d’occasion demandez au vendeur de fournir quelques documents au préalable. Des documents attestant que tout est légal, tel que : la carte grise, la facture d’achat de la voiture concernée, tous les papiers justifiant les réparations et les révisions déjà faites sur la voiture. En plus de ces documents, exigez également le carnet d’entretien tamponné qui doit impérativement être fourni avec les autres documents comme la facture. Pour ceux qui n’ont aucune connaissance en BMW, l’idéal est de demander l’avis d’un professionnel avant l’achat. Ou encore d’acheter la voiture dans un garage. De plus, vous aurez un gros avantage : 2 ans après l’achat, le professionnel doit garantir légalement la conformité du véhicule.

Essentiel : enquêter sur l’historique du véhicule

Comment faire pour retracer l’historique d’une occasion bmw ? Que l’achat soit fait chez un particulier ou chez un professionnel de voitures d’occasion, le vendeur a toujours l’obligation de fournir certains documents pour preuve des entretiens ainsi que des réparations faites. Les documents comme les factures d’entretiens sont les preuves directes de ce que la voiture a subi. En d’autres mots, ces documents sont des preuves incontestables et utiles pour retracer l’historique d’une voiture d’occasion. Un document est tout aussi fondamental lors de l’achat d’une BMW d’occasion : la facture du premier achat du véhicule. Cette facture initiale est la pièce maîtresse qui vous permettra de vérifier l’authenticité du BMW. Cette facture est le seul document légal qui permet de justifier la surcote. Pour toute auto qui a plus de 4 ans de mis en circulation, exigez un procès-verbal. Un procès-verbal de la visite technique datant des 6 derniers mois. Soyez minutieux et vérifiez bien chaque détail avant de procéder à l’achat, car certains défauts peuvent parfois être d’origine. Le fameux contrôle technique permet à l’acquéreur d’avoir une réelle connaissance du kilométrage du véhicule. Vigilance ! Certains propriétaires ne reculent devant rien pour réussir à vendre leur auto. Certains osent même truquer le compteur. Une étude montre qu’en France, le compteur d’une BMW d’occasion sur cinq est truqué. Un compteur à moindre kilométrage aurait un meilleur prix, que ce soit en ligne ou par d’autres canaux destinés à la vente de BMW. Une astuce qui fonctionne : vérifier les informations fournies par le vendeur auprès de l’organisme qui se charge du contrôle technique. De plus, avec internet, mener cette enquête est un vrai jeu d’enfant. Il suffit de faire une recherche en utilisant l’immatriculation des occasions bmw en question. À partir de la recherche, vous obtiendrez des informations exactes sur la voiture. Des informations comme : tous les kilométrages notés après chaque visite, et surtout chaque date de passage à la visite technique.

Ne rien négliger : vérifier le moindre détail

Au moment de l’achat, surtout pour les occasions, il est important de ne rien laisser au hasard. Chaque détail est important, même ceux qui paraissent inutiles. Le premier réflexe à adopter est le suivant : tester chaque fonction de la voiture. Que ce soit les essuie-glaces, les poignets des portières, la ventilation, l’éclairage ou encore la climatisation. Comme les experts le disent : il faut passer le véhicule au crible. Soulevez tout : les housses, les sièges, les moquettes qui cachent souvent de grands défauts. Surtout, vérifiez les moindres recoins pour détecter les traces d’humidités, la rouille et les trous présents dans la carrosserie. N’oubliez pas l’essentiel : les pneus ! Petite astuce : vous devez constater une usure régulière des pneus. L’achat de pneus neufs coûterait quand même assez cher, si les quatre sont tous défectueux. Dans le cas où toutes les roues devraient toutes être remplacées, renégociez le prix proposé par le vendeur. Mais pourquoi renégocier ? Simplement pour avoir une marge et pour faire des économies pour réaliser les éventuelles révisions et réparations.

Exigez un essai sur route

Pourquoi exiger un essai sur route ? La réponse est simple : pour constater l’état réel des bmw occasions. Pour cela, il est donc nécessaire, voire primordial, de procéder à l’essai sur route. Ne lésinez pas sur la distance à parcourir. Plus vous conduisez, plus vous arriverez à constater les vrais problèmes de la BMW. Si l’essai se déroule en pleine ville, soyez attentif à l’embrayage. L’embrayage ne doit être ni trop mou ni trop dur, celui-ci doit être souple et accessible afin de restreindre les risques d’accident. La boîte de vitesse est aussi à vérifier et à tester. Lors de l’essai, aucun craquement, aucune difficulté ne doit être constatée. En d’autres mots, le passage entre les rapports de vitesse doit être facile et fluide. La marche arrière est un des points essentiels à tester lors de cet essai. De longs kilomètres vous permettraient également de déceler les problèmes des amortisseurs. Il serait plus facile de constater l’état des amortisseurs surtout en virage. L’idéal serait de faire ronfler le véhicule pour avoir un aperçu de ce que le moteur a sous le capot. Un moteur fatigué se trahirait lors de l’accélération. Dernier point à passer sous la loupe : la jauge d’huile. Si le niveau d’huile est en dessous de la moyenne indiqué après quelques kilomètres, annulez l’achat ou la bmw loa.

Info vendeur : évitez ceux qui sont pressés

Comment distinguer l’escroquerie et la vraie vente d’une bmw ocasion ? En affaire comme en amour, il n’est jamais bon de se précipiter. Si un vendeur vous met la pression pour vous vendre sa voiture, il y a anguille sous roche. Même si le vendeur vous sort le prétexte de la concurrence qui vend à prix fort, ne tombez pas dans son piège. Une vente ne doit pas être conclue à la va-vite. Gardez la tête sur les épaules et prenez le temps de réfléchir avant de dire oui et de signer l’acte de vente. Prenez au moins 48 heures après l’essai pour réfléchir à tête reposée. Utilisez ce délai à bon escient pour enquêter sur l’identité du vendeur sur internet. Légalement, le vendeur et le détenteur de la carte grise doit être la même personne s’il s’agit d’un particulier. Car au moment de la transaction il n’y a que le détenteur de la carte grise qui a le droit de signer l’acte de vente. Un voleur qui a l’intention de vous tromper ne pourra jamais conclure une vente de manière légale.